Les Entretiens de Sélection

L’entretien constitue l’ultime étape préalable à l’intégration du master, MS ou du MBA de votre choix. Vous allez devoir savoir convaincre le jury de votre motivation et de l’adéquation de votre profil avec les exigences de la formation.

Certains programmes font passer des entretiens aux deux tiers de leurs candidats. D’autres programmes, comme des masters professionnels très demandés, ne reçoivent que 10 à 20 % des postulants. D’une manière ou d’une autre, l’entretien est tout, sauf une simple formalité. Il s’agit d’un exercice qu’il convient de préparer en amont.

  • La forme de l’entretien :
    - Ne négligez aucun détail de forme relatif à cet exercice. Choisissez une tenue vestimentaire adaptée et évitez les fantaisies.
    - Prêtez attention à votre manière de parler et de vous tenir. Vous avez peu de temps pour faire bonne impression, il vous faut rester concentré.
    - Paraissez agréable, souriant et déterminé.
  • Le contenu de votre discours :
    - Vous serez d’autant plus convaincant dès lors que votre discours sera bien préparé. Aussi, il est important de réfléchir préalablement aux potentielles questions qui pourraient vous être posées.
    - De la même manière, vous vous devez de penser à comment vous allez présenter vos réponses et exposer votre motivation. Il vous revient d’élaborer un véritable « argumentaire » afin de pouvoir vous « vendre » sous votre meilleur jour.

CONSEIL Eduniversal

La lettre de motivation est ce que le jury va consulter en premier. C’est dans ce document que se trouvent les éléments incontournables du profil du candidat : Qui est-il ? Pourquoi postule-t-il à ce programme ? Est-ce logique ?

Une mauvaise lettre de motivation est donc une lettre « passe-partout », impersonnelle et dont le manque d’implication est palpable. Cela peut également être une lettre qui flatte le jury, insistant démesurément sur la qualité d’un programme ou de l’établissement. En y consacrant une trop grande partie, le candidat peut, finalement, occulter de mettre en valeur ses propres caractéristiques, et ne pas livrer aux décisionnaires les informations dont ils ont besoin.