Actualités

L'École des Mines de Saint-Etienne lancera, en octobre, un Mastère Spécialisé dédié à la Transition Industrielle

Article du 16/04/2018 par Nathalia Kapferer

L'École des Mines de Saint-Etienne lancera, en octobre, un Mastère Spécialisé dédié à la Transition Industrielle

La 4e révolution industrielle bouleverse l'industrie en profondeur : transitions économique, technologique et digitale, structurelle, environnementale et sociétale. Pour répondre à cet enjeu, l'École des Mines de Saint-Etienne lancera en octobre 2018 un Mastère Spécialisé® Management de la Transition Industrielle. Ce MS formera des cadres proposant une stratégie d'entreprise qui allie compétitivité, innovation et excellence opérationnelle.
 

Quels sont les nouveaux métiers de l’Industrie du futur ? 
Bruno Léger : Les nouveaux métiers sont d'abord une transformation de métiers existants qui vont de l'opérateur à l'ingénieur. En effet, ils vont devoir intégrer les outils informatiques industriels qui accompagnent la transformation industrielle et les nouveaux modes de relations internes (management, relations entre les services...) et externes (clients fournisseurs) que cela suppose. Les nouveaux métiers seront portés par la maîtrise de ces outils informatiques (ERP, MES, TPM, CRM ...) et également par la capacité d'intégrer dans les flux de l'entreprise les bons outils de la transformation industrielle tant au niveau stratégique (ingénieurs) qu'au niveau opérationnel (responsable d'atelier, opérateurs).

 

Quels sont les changements pour les outils informatiques ?

B.L. : Ils ne sont pas vraiment nouveaux mais ils sont maintenant inter-opérables. Par exemple, les logiciels ERP communiquent désormais avec les TMP (maintenance), ce qui permet de réordonnancer la production en fonction des actions de maintenances prévues ou non, et de donner des informations supplémentaires au gestionnaire.

 

Quelles compétences sont attendues par les entreprises ?

B.L. : Pour les ingénieurs, on attend une vision globale des bons outils numériques aux bons endroits (stratégiques).
Au niveau opérateur, c’est une capacité à utiliser les outils et à gagner en autonomie et responsabilités.

 

Quelles sont les spécificités de votre Mastère ?

B.L. : Le Mastère s’appuie sur 4 piliers : l’entreprise et son écosystème, la conception de nouveaux systèmes de production, l’organisation et le management de systèmes, l’excellence opérationnelle. Ces piliers vont donc de la stratégie à l’opérationnel. En transversal, l’ensemble est soutenu par une formation à la technologie des systèmes d’information ainsi qu’à l’environnement et la responsabilité sociétale des entreprise.

La transformation industrielle est finalement un projet stratégique qui se décline en projets industriels. Il s’agit par exemple d’étudier comment on va produire de façon plus intelligente, quelle est la place de l’homme et ses compétences dans l’usine, etc.
 

Quelles sont vos particularités pédagogiques ? 

B.L. : Notre mission première est d'être un soutien au développement économique de l'industrie française par la recherche mais aussi par la formation des Ingénieurs.

Nous proposons des modules de formation s'appuyant sur des pédagogies actives comme « le learning by doing », en ayant des installations qui permettent des mises en œuvre faciles et rapides. La plateforme IT'mFactory projet du programme de soutien aux entreprises Mines Saint-Etienne Tech a été conçue dans ce but. Il s’agit de 300m² dédiés à la sensibilisation et l'accompagnement à la transition industrielle des PME/PMI sur plusieurs sujets : réalité augmentée, process mining, digital twin, intelligence artificielle, cyber-sécurité, nouveaux modes de management, etc.

 

Quels profils de candidats attendez-vous ?

B.L. : Nous souhaitons accueillir entre 15 et 20 étudiants, au profil Bac +5 (Master ou école d’ingénieur), qui veulent se spécialiser dans le management des entreprises industrielles (Automobile, Aéronautique, Chimie, Agroalimentaire, Textile, …) tant au niveau atelier qu’au niveau de grand sites de production.

Partagez cet article

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?