TOP 20 2016 - Master Management de l'Environnement et du Développement Durable

Voir

Légende

  • Interview vidéo du responsable du programme

  • Informations détaillées / Plaquette du programme

  • Demande d'informations complémentaires

  • La formation est, de façon certaine, totalement ou partiellement financée par une entreprise d’accueil (long stage alterné conventionné, contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation).

Autres formations classées dans les Prix de l'Innovation

Autres formations classées dans les Prix de Lancement de Programme



Partagez ce classement
Interview de Valérie LENGLART
Responsable du Mastère Spécialisé Ingénierie et Gestion de l’Environnement de l’ISIGE – Mines ParisTech

« La loi sur la transition écologique de juillet 2015, les résultats encourageants de la COP21, le paquet sur l’économie circulaire présenté fin 2015 par la Commission Européenne ou encore les récentes discussions à Davos autour du changement climatique sont autant d’indicateurs de la transformation qui s’opère dans nos sociétés pour se préparer au monde de demain.

La prise en compte de la raréfaction des ressources, la gestion durable de nos océans, un développement respectueux de tous les peuples, le maintien de la biodiversité et la réduction de nos émissions constituent aujourd’hui des priorités en termes de politiques environnementales, et les entreprises privées comme les acteurs publics sont amenés à mettre en œuvre des démarches complexes pour évoluer, faisant appel à des compétences et profils spécifiques.

Pour répondre à cette demande, les cursus en management de l’environnement et du développement durable doivent développer une vision transversale des thématiques et permettre aux étudiants d’avoir une approche stratégique. Les programmes de ces formations doivent à la fois intégrer les bases scientifiques et techniques mais aussi les dernières innovations et rester en phase avec l'actualité, tout en préparant à la gestion de projet.
Les futurs recruteurs (entreprises, acteurs publics, cabinets de conseil ou start-up) auront ainsi un vivier de talents où puiser pour relever les défis. »